Proverbes et phrases à méditer...


Sur l'amour... :


- Souvent la différence entre un bon mariage et un mariage raté ne tient qu'à deux ou trois choses, qu'on dit chaque jour ou qu'on ne dit pas. (Harlon Miller)

- On n'aime pas une femme pour ce qu'elle dit; on aime ce qu'elle dit parce qu'on l'aime. (André Maurois)

- Une loi naturelle veut que l’on désire son contraire, mais que l’on s’entende avec son semblable. (Françoise Parturier)

- Il y a seulement de la malchance à n'être pas aimé : il y a du malheur à ne point aimer. (Albert Camus)

- L'amour est un égoïsme à deux. (Mme de Staël)

- Le désir fleurit, la possession flétrit toutes choses. (Marcel Proust)

- A propos de chaque désir, il faut se poser cette question : quel avantage en résultera-t-il si je ne le satisfait pas ? (Epicure)

- Pour se plaire il faut se ressembler beaucoup afin de s'entendre, et différer un peu afin d'avoir à se comprendre. (Diane de Beausacq)

- Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. (Albert Einstein)

- Il ne faut choisir pour épouse que la femme qu'on choisirait pour ami, si elle était homme. (Joseph Joubert)

- En amour, il n'y a que les commencements qui soient charmants. Je ne m'étonne pas qu'on trouve du plaisir à recommencer souvent. (Prince Charles de Ligne)

- L'amour, ce n'est pas faire des choses extraordinaires, héroïques, mais de faire des choses ordinaires avec tendresse. (Jean Vanier)

- Aimer, c'est se surpasser. (O. Wilde)

- Aimer, c'est s'augmenter en s'oubliant. (Abel Bonnard)

- Aimer, c'est donner raison à l'être aimé qui a tort. (C. Péguy)

- Aimer, c'est perdre le contrôle. (Paulo Coelho)

- L'amitié chez la femme est voisine de l'amour. (Thomas Moore)


- Qui sème l'amour récolte l'amour.

- Je suis pour l'égalité sexuelle. Je viendrais d'ailleurs prendre les mesures moi-même ! (Thierry le Luron)

- Celui qui a bon cœur n'est jamais sot. (George Sand)

- L'amour n'est pas qu'un sentiment, il est un art aussi. (Honoré de Balzac)

- La gaieté de l'homme conserve la beauté de la femme. (Aurélien Scholl)

- Quand je n'aime plus, j'ai autant envie de ne plus être aimé que j'en ai d'être aimé quand j'aime. (Fontenelle)

- La vie sans l'amour c'est comme l'enfer sans chaleur.

- Les feux de l'amour laissent parfois une cendre d'amitié. (Henri de Régnier)

- L'amitié est plus souvent une porte de sortie qu'une porte d'entrée de l'amour. (Gustave Le Bon)

- L'amour c'est parfois un mois de feu et une vie de cendres.

- Gardons-nous d'appeler amour ce qui relève seulement du hasardeux frisson et de la brève moiteur. (Louis Pauwels)

- Les belles nuits font les beaux jours. (Scribe)

- On double son plaisir quand il est partagé.

- Tout ce qui n'est pas passion est sur un fond d'ennui. (Henry de Montherlant)

- Tyrannie heureuse que celle des passions, qui font les plaisirs de notre vie ; fâcheux empire que celui de la raison, s'il nous ôte les sentiments agréables. (Charles de Saint-Évremond)

- La chair des femmes se nourrit de caresses, comme l'abeille de fleurs. (Anatole France)

- Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve. (Edmond Rostand)

- Le vrai paradis n'est pas au ciel, mais sur la bouche d'une personne aimée. (Théophile Gautier)

- La fidélité est l'art de pratiquer l'adultère seulement par la pensée. (Decouly)

- Il vaut mieux être plusieurs sur une bonne affaire que seul sur une mauvaise. (Tristan Bernard)

- Les passions font vivre l'homme, la sagesse le fait seulement durer. (Chamfort)

- La haine comme l'amour se nourrit des plus petites choses, tout lui va. (Balzac)

- Tuer est un crime, en parler ne l'est pas ; Faire l'amour n'est pas un crime, en parler l'est... (Montaigne)

- L'amour c'est comme la rougeole : plus on l'attrape tard plus le mal est sérieux.

- L'amour, c'est l'effort que fait l'homme pour se contenter d'une seule femme. (Paul Géraldy)

- Les amours, c'est comme les champignons, il est trop tard quand on découvre qu'ils sont empoissonnés. (Tristan Bernard)

- L'amour, c'est l'étoffe de la nature que l'imagination a brodée. (Voltaire)

- Tromper pour un motif précis, c'est être déjà presque fidèle. (Arthur Schnitzler)

- Avoir une nouvelle maîtresse est un plaisir que surpasse seulement celui de se débarrasser d'une ancienne. (William Wicherley)

- L'amour est la rencontre de deux myopies que le temps rendra presbytes. (Robert Sabatier)

- L'amour est aveugle, mais le mariage lui rend la vue. (Proverbe allemand)

- L'amour n'est pas aveugle, il est atteint de presbytie. La preuve, c'est qu'il ne commence à distinguer les défauts que lorsqu'il s'éloigne. (Miguel Zamacoïs)

- Comme l'amour est aveugle, il est très important de toucher. (Proverbe brésilien)

- Pour être heureux en amour, il faut n'être pas aveugle, mais savoir fermer les yeux. (Anonyme)

- La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur. (Paul Eluard)

- Quand il est le fruit d'une réflexion, l'amour est fragile : qui a aimé n'a-t-il pas aimé dès le premier regard ? (Christopher Marlowe)

- Un baiser : façon de rapprocher deux personnes à tel point qu'il leur devient impossible de voir leurs défauts. (Anonyme)

- L'amour humain ne se distingue du rut stupide des animaux que par deux fonctions divines : la caresse et le baiser. (Pierre Louys)

- Quand on donne un baiser à quelqu'un c'est qu'on avait envie d'être embrassé soi-même. (S. Guitry)

- Baiser ! Rose trémière au jardin des caresses ! (Paul Verlaine)

- S'embrasser c'est se respirer le coeur d'un peu plus près. (Cyrano de Bergerac)

- Dans la vie, il y a l'amour, et puis le travail, et puis rien. (Gobineau)

- Si on juge de l'amour par la plupart de ses effets, il ressemble plus à la haine qu'à l'amitié. (La Rochefoucauld)

- C'est quand on serre une dame de trop près qu'elle trouve qu'on va trop loin. (Alphonse Allais)

- "Vous n'êtes pas jolie, vous êtes pire." (V. Hugo)

- L'amour consiste à être bêtes ensemble. (Paul Valéry)

- L'homme jouit du bonheur qu'il ressent, et la femme de celui qu'elle procure. (Choderlos de Laclos)

- L'amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs. (Shakespeare)

- Le sexe apaise les tensions. L’amour les provoque. (Woody Allen)

- Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève. (San-Antonio)

- Ma femme est très portée sur le sexe. Malheureusement ce n'est pas sur le mien. (P. Desproges)

- Au début, avec ma femme nous faisions l'amour 10 fois par mois. Maintenant, c'est plutôt une fois par moi, et 9 fois par les autres. (P. Desproges)

- L'amour est un repos laborieux. (E. Hello)

- Le lit est un meuble où l'on se repose quand on est seul et où l'on se fatigue quand on est deux. (André Prévot)

- Pour vivre heureux, vivons couchés.

- Nous vivons en un temps ou l'amour se fait vite, c'est-à-dire mal. La faute en est aux affaires, aux automobiles et aux Fermetures Éclair. (Louis Tessier du Cros)

- Quand les riches font l'amour, ils ont énormément de plaisir ; quand les pauvres baisent, ils ont énormément de gosses. (Patrick Timsit)

- On devrait toujours être amoureux ; pour cette raison, il ne faudrait jamais se marier. (Oscar Wilde)

- Une femme doit toujours se marier... un homme jamais. (Disraeli)

- Dire que c'est en faisant exactement la même chose qu'un homme honore une femme ou la déshonore. (Noctuel)

- Les femmes rougissent d'entendre nommer ce qu'elles ne craignent aucunement à faire. (Montaigne)

- Les femmes sont plus chastes des oreilles que de tout le reste du corps. (Molière)

- L'amour ça dépend de ce que vous en faites et comment vous le faites : un art, un luxe, ou de la culture physique (Mae West)

- L'amour à deux, ça dure le temps de compter jusqu'à trois... (Tristan Bernard)

- L'union libre de 2 amants qui s'aiment n'est-elle pas plus morale que l'union légitime de 2 êtres sans amour ? (Georges Feydeau)

- L'amour tue l'intelligence. Le cerveau fait sablier avec le coeur. L'un ne se remplit que pour vider l'autre. (Jules Renard)

- On admire toujours d'autant plus qu'on observe davantage et qu'on raisonne moins. (Buffon)

- Hécaton dit : "Je vais te donner un secret pour te faire aimer. Pas question de philtre d'amour, de plante magique, d'incantation de sorcière. Aime, et on t'aimera. (Sénèque)

- Je suis en faveur de la coutume qui veut qu'un homme baise la main d'une femme la première fois qu'il la voit. Il faut bien commencer par un endroit quelconque. (Sacha Guitry)

- La déception est un sentiment qui ne déçoit jamais. (André Mauriac)

- Il y a dans la jalousie plus d'amour propre que d'amour. (La Rochefoucauld)

- Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour. (Pierre Reverdy)

- L'amour, c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui veut pas. (Jean Yanne)

- De toutes les façons de faire cesser l'amour, la plus sûre, c'est de le satisfaire. (Marivaux)

- Il n'y a qu'une loi en sentiment. C'est de faire le bonheur de ce qu'on aime. (Stendhal)

- L'amour n'est que le roman du coeur : c'est le plaisir qui en est l'histoire. (Pierre de Beaumarchais)

- L'amour tel qu'il existe dans la société, n'est que l'échange de deux fantaisies et le contact de deux épidermes. (Chamfort)

- Le flirt est le pêché des honnêtes femmes et l'honnêteté des pécheresses. (Paul Bourget)

- On n'aime que les femmes qu'on rend heureuses. (Marcel Achard)

- L'amour d'un homme n'occupe qu'une partie de sa vie d'homme ; l'amour d'une femme occupe toute son existence. (Lord Byron)

- Partout où l'homme a dégradé la femme, il s'est dégradé lui-même. (Charles Fourier)

- Trop souvent, l'histoire des faiblesses des femmes est aussi l'histoire des lâchetés des hommes. (Victor Hugo)

- L'homme commence par aimer l'amour et finit par aimer une femme. La femme commence par aimer un homme et finit par aimer l'amour. (Rémy de Gourmont)

- Quand on est aimé, on ne doute de rien. Quand on aime, on doute de tout. (Colette)

- Il faut douter de tout, y compris de ses soupçons. (Christine de Suède)

- Rien n'est petit dans l'amour. Ceux qui attendent les grandes occasions pour prouver leur tendresse ne savent pas aimer. (Laure Conan)

- Pour être heureux en amour, il faut n'être pas aveugle, mais savoir fermer les yeux. (Anonyme)

- Un bon mari ne se souvient jamais de l'âge de sa femme, mais de son anniversaire, toujours. (Jacques Audiberti)

- Si Dieu avait voulu que l'amour soit éternel, il se serait arrangé pour que les conditions du désir le demeurent. (Jean Anouilh)

- De toutes les perversions sexuelles, la chasteté est la plus dangereuse. (George Bernard Shaw)

- L'amour c'est comme le potage, les premières cuillerées sont trop chaudes, les dernières trop froides. (Jeanne Moreau)

- La seule tâche ménagère que la plupart des couples partagent, c'est le lavage du linge sale en famille. (Confucius)

- Le verbe "aimer" est le plus compliqué de la langue. Son passé n'est jamais simple, son présent n'est qu'imparfait et son futur toujours conditionnel. (Jean Cocteau)

- "Je veux bien vieillir en vous aimant, mais non mourir sans vous le dire." (Rivarol)

- Mieux vaut mourir d'amour que d'aimer sans regrets. (Paul Eluard)

- La tendresse est le repos de la passion. (Joseph Joubert)

- Par la caresse nous sortons de notre enfance mais un seul mot d'amour et c'est notre naissance. (Paul Eluard)

- La délicatesse est à l'esprit ce que la saveur est au fruit. (A. Poincelot)

- Les mots qu'on n'a pas dit sont les fleurs du silence. (Proverbe japonais)

- Mieux vaut être préféré qu'être aimé. (André Gide)

- Les passions sont les seuls orateurs qui persuadent toujours. (La Rochefoucauld)

- La séduction extrême n'est pas d'exprimer ses sentiments c'est de les faire soupçonner. (Barbey d'Aurevilly)

- "M'aimerez-vous en Décembre comme en Mai ?" (James J. Walker)

- La volupté, comme une fleur rare, demande les soins de la culture la plus ingénueuse. (Balzac)

- Après le verbe "aimer", "aider" est le plus beau verbe du monde. (Baronne Bertha von Suttner)

- L'expérience nous montre qu'aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction. (Antoine de St Exupéry)

- Chacun trouve son plaisir où il le prend. (Jules Renard)

- Le bonheur est le sommeil de l'amour.

- Ne peut rien pour le bonheur d'autrui celui qui ne sait être heureux lui-même. (André Gide)

- Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte. (Sigmund Freud)

- Il faut essayer d'être heureux ne serait-ce que pour donner l'exemple. (Jacques Prévert)

- C'est peu d'aimer, il faut aimer toujours. (Fabre d'Eglantine)

- L'amour est la pièce du monde où les actes sont les plus courts et les entractes les plus longs. (Ninon de Lenclos)

- If love is food for the spirit, I thank you for inviting me into your kitchen.

- Je n'ai pas aimé d'être admiré mais d'en être digne. (Marcel Jouhandeau)

- Le mélange de l'admiration et de la pitié est une des plus sûres recettes de l'affection. (André Maurois)

- L'amour est cette merveilleuse chance qu'un autre vous aime encore quand vous ne pouvez plus vous aimer vous-même. (Jean Guéhenno)

- En amour on plaît plutôt par d'agréables défauts que par des qualités essentielles. (Ninon de Lenclos)

- Tant qu'il y aura des yeux reflétant les yeux qui les regardent ; tant qu'une lèvre répondra en soupirant à la lèvre qui soupire ; tant que deux âmes pourront se confondre dans un baiser, il y aura de la poésie ! (Becquer)

- Ce que tu as bien aimé restera, le reste n'est que cendres. Ce que tu as bien aimé ne sera pas volé. Ce que tu as bien aimé est ton seul héritage... (Ezra Pound)

- Ce n'est pas parce qu'un homme a soif d'amour qu'il doit se jeter sur la première gourde. (P. Desproges)

- Si tu étais plus belle je me serais déjà lassé. Tandis que là, je ne m'y suis pas encore habitué ! (P. Desproges)

 

  

Sur les femmes... :


- Trois sortes d'hommes ne comprennent rien aux femmes: les jeunes, les vieux et ceux entre les deux. (Proverbe irlandais)

- Il y a deux ans que je n'ai pas parlé à ma femme, c'était pour ne pas l'interrompre. (Jules Renard)

- Si l'homme a été crée avant la femme, c'était pour lui permettre de placer quelques mots ! (Jules Renard)

- Les femmes, c’est comme la soupe, il ne faut pas les laisser refroidir. (Jean Anouilh)

- Les femmes sont tellement menteuses, qu'on ne peut même pas croire le contraire de ce qu'elles disent. (Georges Courteline)

- Je ne crois pas beaucoup à la loi de la pesanteur, il est en effet plus facile de lever une femme que de la laisser tomber. (Georges Courteline)

- Il n'y a que dans les courts instants, où la femme ne pense plus du tout à ce qu'elle dit, qu'on peut être sûr qu'elle dit vraiment ce qu'elle pense. (Georges Feydeau)

- Les femmes préfèrent les hommes qui les prennent sans les comprendre, aux hommes qui les comprennent sans les prendre. (Marcel Prévost)

- Les femmes préfèrent être belles, plutôt qu'intelligentes parce que, chez les hommes, il y a plus d'idiots que d'aveugles. (Yvonne Printemps)

- Une bonne affaire : acheter toutes les femmes au prix qu'elles valent et les revendre au prix qu'elles s'estiment. (Jules Renard)

- La femme est une table bien servie qu'on voit d'un oeil tout différent avant et après le repas. (Claude-Hadrien Helvetius)

- Les Francais ne parlent presque jamais de leurs femmes; c'est qu'ils ont peur d'en parler devant des gens qui les connaissent mieux qu'eux. (Montesquieu)

- Les femmes ressemblent aux girouettes, elles se fixent quand elles se rouillent. (Voltaire)

- La femme coquette est l'agrément des autres et le mal de qui la possède. (Voltaire)

- Certaines femmes, ne deviennent spirituelles qu'en vieillissant; on dirait qu'alors elles travaillent à se faire écouter pour empêcher qu'on les regarde. (Jacob, bibliophile)

- C'est nous qui faisons des femmes ce qu'elles valent et voilà pourquoi elles ne valent rien. (Mirabeau)

- Les femmes acceptent aisément les idées nouvelles, car elles sont ignorantes; elles les répandent facilement, parce qu'elles sont légères, elles les soutiennent longtemps, parce qu'elles sont têtues. (Mirabeau)

- Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion, mais jamais à celui qui la manque. (Talleyrand)

- La chaîne du mariage est si lourde qu'il faut être deux pour la porter, souvent trois. (Alexandre Dumas)

- La femme est naturelle, c'est à dire abominable. (Charles Baudelaire)

- Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste. (Charles Baudelaire)

- J'ai toujours été étonné qu'on laisse les femmes entrer dans les églises. Quelle conversation peuvent-elles tenir avec Dieu ? (Charles Baudelaire)

- Les femmes sont les instruments interchangeables d'un plaisir toujours identique. (Marcel Proust)

- Dieu créa l'homme et, ne le trouvant pas assez seul, il lui donna une compagne pour mieux lui faire sentir sa solitude. (Paul Valery)

- Je n'ai jamais eu de chance avec les femmes. Il est toujours arrivé un moment où leur bêtise a dépassé mon amour. (Paul Léautaud)

- Les femmes sont comme les miroirs, elles réfléchissent mais ne pensent pas. (Henri Beraud)

- Si la femme était bonne, Dieu en aurait une. (Sacha Guitry)

- Le meilleur moyen de faire tourner la tète à une femme, c'est de lui dire qu'elle a un joli profil. (Sacha Guitry)

- Ma femme et moi avons été heureux vingt-cinq ans; et puis, nous nous sommes rencontrés. (Sacha Guitry)

- Ne faites jamais l'amour le samedi soir, car s'il pleut le dimanche, vous ne saurez plus quoi faire. (Sacha Guitry)

- Depuis que j'ai une maîtresse que j'aime, je n'ai plus envie de tromper ma femme. (Sacha Guitry)

- Il y a deux sortes de femmes : celles qui sont jeunes et jolies, et celles qui me trouvent bien. (Sacha Guitry)

- C'est souvent avec une femme idiote qu'on vit en bonne intelligence. (Albert Willemetz)

- Pourquoi perdre son temps a vouloir contredire son épouse ? Il est beaucoup plus simple d'attendre qu'elle ait changé d'avis. (Jean Anouilh)

- Une bonne épouse pardonne toujours à son mari quand elle a tort. (Milton Berle)

- Les femmes c'est charmant, mais les chiens c'est tellement plus fidèles. (Sacha Guitry)

- Dépourvue âme, la femme est dans l'incapacité de s'élever vers Dieu. En revanche elle est en général pourvue d'un escabeau qui lui permet de s'élever vers le plafond pour faire les carreaux. C'est tout ce qu'on lui demande. (Pierre Desproges)

- Les femmes gâchent les plus belles histoires d'amour en voulant qu'elle soient éternelles. (Oscar Wilde)

- La plus noble conquête du cheval, c'est la femme. (Alfred Jarry)

- Une des horreurs de la guerre sur laquelle on n'attire pas l'attention, c'est que les femmes y soient épargnées. (Montherlant)

- Qu'y a-t-il de pire qu'une femme ? Deux femmes. (Cocteau)

- Ma femme est sans défense : heureusement pour elle, on la confondrait avec un éléphant. (Pierre Doris)

- Les féministes travaillent, picolent, conduisent comme des mecs et après elles s'étonnent qu'on les encule. (Patrick Timsit)

- La femme ne voit jamais ce que l'on fait pour elle; elle ne voit que ce que l'on ne fait pas. (Georges Courteline)

- La femme est, selon la Bible, la dernière chose que Dieu a faite. Il a du la faire le samedi soir. On sent la fatigue. (Alexandre Dumas fils)

- Je me console d'être femme en songeant que, de la sorte, je n'en épouserai jamais une. (Lady Montaigu)

- On met la femme au singulier quand on a du bien à en dire, et on en parle au pluriel sitôt qu'elle vous a fait quelque méchanceté. (Sacha Guitry)

- Appelons la femme un bel animal sans fourrure dont la peau est très recherchée. (Jules Renard)

- Pour savoir jusqu'où va la cruauté de ces charmants êtres que nos passions grandissent tant, il faut voir les femmes entre elles. (Balzac)

- Le silence est la seule chose en or que les femmes détestent.

- Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin. (A. Allais)

 

 

Sur le temps, l'expérience, la réussite et la vie... :


- Etre à l'heure, c'est passer sa vie à attendre ceux qui ne le sont pas !

- Ceux qui oublient leur passé sont condamnés à le revivre.

- Le temps mène la vie dure à ceux qui essaient de le tuer.

- La vie du présent tisse celle de l'avenir. (G. Le Bon)

- Celui qui ferme les yeux devant le passé devient aveugle pour le présent.

- Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir. (R. Radiguet)

- L'idéal est, pour nous, ce qu'est une étoile pour un marin : il ne peut être atteint, mais demeure un guide.

- Vieillir, c'est encore le seul moyen qu'on ait trouvé pour vivre longtemps. (Sainte Beuve)

- Si j'ai l'occasion, j'aimerais bien mourir de mon vivant. (Coluche)

- Apprendre à mourir ! Et pourquoi donc ? On y réussit très bien la première fois ! (Chamfort)

- L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide. (Paul Valéry)

- Le passé n'est plus, le présent n'est rien et le futur n'est pas. (Obelin)

- Le futur est plein d'avenir.

- Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé. (Ernest Renan)

- Ce ne sont pas les heures qui sont précieuses, ce sont les minutes. (Georges Bernard Shaw)

- La longue marche commence par un pas. (Mao Tsé Toung)

- Ne craignez pas d'être lent, craignez seulement d'être à l'arrêt. (Proverbe Chinois)

- L'ambition, c'est la richesse des pauvres. (Marcel Pagnol)

- Un homme n'est pas malheureux parce qu'il a de l'ambition, mais parce qu'il en est dévoré. (Montesquieu)

- Le difficile n'est pas de monter, mais, en montant, de rester soi. (Jules Michelet)

- L'esclave n'a qu'un maître ; l'ambitieux en a autant qu'il y a de gens utiles à sa fortune. (Jean de la Bruyère)

- Prévoir est extrêmement difficile, surtout quand il s'agit de l'avenir. (Proverbe chinois)

- L'idée de l'avenir est plus féconde que l'avenir lui-même. (Henri Bergson)

- On dépend de l'avenir quand on ne tire aucun parti du présent. (Sénèque)

- L'avenir n'appartient à personne. Il n'y a pas de précurseurs, il n'existe que des retardataires. (Jean Cocteau)

- L'homme a son avenir devant lui, mais chaque fois qu'il se retournera, il l'aura dans le dos. (Pierre Dac)

- J'aime les hommes qui ont de l'avenir et les femmes qui ont un passé. (Oscar Wilde)

- La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent. (Albert Camus)

- Tout ce qui arrive est toujours un commencement. (Rilke)

- Les gens qui veulent fortement une chose sont presque toujours servis par le hasard. (Honoré de Balzac)

- Le destin c'est l'épaisseur de l'enfance. (Rilke)

- Notre destination n'est jamais un lieu mais une nouvelle manière de regarder les choses. (Henry Miller)

- Ne demande pas que ce qui arrive soit comme tu le veux, mais veux ce qui arrive comme il arrive, et tu couleras une vie heureuse. (Epictète)

- L'essentiel n'est pas ce que l'on a fait de l'homme, mais ce qu'il fait de ce que l'on a fait de lui. (J-P. Sartre)

- L'essentiel n'est pas de vivre mais de bien vivre. (Platon)

- La grandeur de l'homme est dans sa décision d'être plus fort que sa condition. (Albert Camus)

- La croissance de l'homme ne s'effectue pas du bas vers le haut mais de l'intérieur vers l'extérieur. (Franz Kafka)

- C'est en grandissant que l'on devient plus grand, mais l'inverse n'est pas faux non plus ...

- En général, il faut se redresser pour être grand: il n'y a qu'à rester comme on est pour être petit. (Marivaux)

- L'expérience :

- L'expérience est une lanterne qui n'éclaire que le chemin parcouru. (Lao Tseu)

- "Oublie l'échec, n'oublie pas la leçon". (le Dalaï Lama)

- On voit de la flamme aux yeux des jeunes gens. Mais, dans l'œil du vieillard, on voit de la lumière. (Hugo)

- A 20 ans on a la gueule de ses parents, à 40 ans on a la gueule de son âme.

- Je ne veux ni ne rejette rien absolument, mais je consulte toujours les circonstances. (Confucius)

- Etre dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte. (J. Guiton)

- Vouloir être de son temps, c'est déjà être dépassé. (Ionesco)

- La vie doit être comprise en regardant le passé mais vécue tournée vers l'avenir. (Kierkegaard)

- La vie commence par un trou et se termine par un autre.

- Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie. (André Malraux)

- La vie m'aura servi de leçon. Je ne recommencerai pas. (Frédéric Dard)

- Ceux qui ont beaucoup à espérer et rien à perdre seront toujours dangereux. (Edmund Burke)

- Il est si doux de vivre. On ne meurt qu'une fois, et c'est pour si longtemps ! (Molière)

- Souriez, vous êtes vivant !

- La vie est trop courte pour supporter les emmerdeurs. (Morris West)

- Les heures : toutes blessent, la dernière tue.

- Nous sommes ici pour tellement peu de temps qu'il vaut mieux essayer de s'aimer plutôt que de se haïr.

- Il y a plus d'héroïsme à souffrir longtemps qu'à mourir vite. (Fernand Crommelynck)

- Les choses de la vie n'ont que la couleur qu'on leur donne. (Sylvie Borie)

- L'homme n'est pas entièrement coupable : il n'a pas commencé l'histoire ; ni tout à fait innocent, puisqu'il la continue. (Albert Camus)

- J'adore parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances. (Oscar Wilde)

- Celui qui est parti de rien et n'est arrivé à pas grand chose, n'a de merci à dire à personne. (Pierre Dac)

- Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres.

- Si haut que l'on soit place, on n'est jamais assis que sur son cul. (Montaigne)

- La réussite, c'est comme l'horizon. C'est toujours plus loin.

- Ce qui m'intéresse, c'est la vie des hommes qui ont échoué car c'est le signe qu'ils ont essayé de se surpasser. (G. Clémenceau)

- Il est dur d'échouer ; mais il est pire de n'avoir jamais tenté de réussir. (F. Roosevelt)

- Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer. (Paulo Coelho)

- Quand tu es au sommet, continue de monter. (Confucius)

- Il y a des moments où tout réussit, il ne faut pas s'effrayer : ça passe ! (Jules Renard)

- La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre. (Sun Tzu)

- La perfection est un chemin, et non pas une fin. (Proverbe coréen)

- La chance ne sourit qu'à ceux qui se préparent. (Louis Pasteur)

- On ne peut bien comprendre demain qu'en expliquant hier. (Jacques Séguéla)

- Tout homme engagé dans une mauvaise passe, peut revenir dans le droit chemin. (Confucius)

 - Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous empruntons celle de nos enfants.

- Je ne suis pas né dans un petit coin de terre. Ma patrie, c'est le monde entier. (Sénéque)

- La terre nous en apprend plus sur nous que tous les livres. Parce qu'elle nous résiste. L'homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle. (Antoine de Saint-Exupéry)

- Pour être heureux en vivant dans le monde, il y a des côtés de son âme qu'il faut entièrement paralyser. (Chamfort)

- Rien n'est si contagieux que l'exemple. (La Rochefoucauld)



Sur la paresse... :


- La paresse est une déclaration d'amour au temps qui passe.

- La semaine du travailleur a sept jours, la semaine du paresseux a sept demains.

- L'homme n'est pas fait pour travailler et la preuve, c'est que cela le fatigue. (Georges Courteline ou M. Pagnol)

- La paresse est un scepticisme de la chair. (Emil Cioran)

- Je ne fais rien mais ça me prend beaucoup de temps.

- La sieste est la méditation de l'occidental.

- Le droit au repos concerne le corps, le droit à la paresse concerne l'esprit.

- Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas plus grande générosité qu'à le perdre sans compter. (Marcel Jouhandeau)

- Ne rien faire n'est vraiment agréable que si l'on a beaucoup de travail en retard. (Jérome K. Jérome)

- A quoi bon apprendre ce qui est dans les livres, puisque ça y est ? (Sacha Guitry)

- Les vacances, c'est tout un travail de repos très difficile. (Vincent Gury)

- On n'a jamais autant besoin de vacances que lorsqu'on en revient. (Ann Landers)

- Que la paresse soit un des péchés capitaux nous fait douter des six autres. (Robert Sabatier)

- L'insomnie est une illusion de feignant. (Daniel Pennac)

- "Son menton a soudainement quitté la paume de sa main droite posée grâce à un coude et sa tête est venue frapper lourdement le bureau. Une fois de plus, un fonctionnaire s'est tué au travail." (Les Nuls)

- Il faut boire avant d'avoir soif, manger avant d'avoir faim et se reposer avant d'être fatigué.

- "Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue." (Jules Renard)

- Trop de repos n'a jamais fait mourir personne. (Tristan Bernard)

- Travailler dur n'a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque ? (Edgar Bergen)

- Si le travail c'est la santé, à quoi sert la medecine du travail ?

- Le travail c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver.

- La forme même des pyramides d'Egypte montre que déjà les ouvriers avaient tendance à en faire de moins en moins. (Will Cuppy)

- Le temps porte conseil : en général celui de ne rien faire. (Claude Roy)

- Il y a tellement de choses qu'on voudrait avoir faites hier et si peu qu'on a envie de faire aujourd'hui. (Mignon Mac Laughlin)

- La peur de l'ennui est la seule excuse du travail. (Jules Renard)

- J'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire, qu'il ne m'en reste plus assez pour travailler. (Pierre Reverdy)

- Quand on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue. (Pierre Dac)

- Si ton Boss se tue à t'expliquer quelquechose, sois patient, laisse le mourir.

- En essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadok)

- Oublie les vieux travaux, et laisse les nouveaux devenir vieux. (Yvo)

- Le travail est une si belle chose qu'il est injuste de ne pas le laisser aux copains... (Charleau)

- Le travail est pour moi la chose la plus sacrée !!...... C'est pour ça que je n'y touche pas !!!

- Il ne faut jamais faire à deux mains ce que l'on peut faire d'une seule.

- Il ne faut jamais faire le jour même ce qu'on peut faire faire le lendemain... par un autre !

- Heureux l'étudiant qui comme la rivière peut suivre son cours sans quitter son lit...

- Le travail est l'opium du peuple et je ne veux pas mourir drogué. (Boris Vian)

- Beaucoup trop payé pour ce que je fais, mais pas assez pour ce que je m'emmerde. (Daniel Pennac)

- Si tu as envie de travailler, assieds-toi et attends que ça passe. (Proverbe corse)

- J'aime le travail, je passerais des heures à le regarder.

- Le cerveau est un merveilleux organe. Il démarre au moment où vous vous levez et ne s'arrête qu'au moment où vous arrivez au bureau. (Robert Frost)

 

 

Sur le travail et l'entreprise... :

 

- Partout ou l'homme apporte son travail, il laisse quelque chose de son coeur. (Henry Sienkiewicz)

- Lorsque les hommes travaillent ensemble, les montagnes se changent en or. (Proverbe chinois)

- Le travail ne produit pas que des marchandises, il se produit lui même et produit l'ouvrier en tant que marchandise. (Karl Marx)

- Quand on fait quelque chose, on a forcément contre soi ceux qui auraient voulu faire la même chose, ceux qui voulaient faire le contraire et l'immense majorité des gens qui sont d'autant moins indulgents qu'ils ne voulaient rien faire du tout…

- Ce n'est pas parce que vous portez le costume d'un chef qu'il est à votre taille. (X-files)

- La liberté commence dès le moment où on a deux chefs.

- La hiérarchie est une échelle qui permet de lâcher ss ordures sur ceux d'en-dessous. (Arnaud Nîmes)

- Quand on n'a qu'un marteau dans sa boîte à outils, tous les problèmes ont la forme d'un clou. (Joseph Juran)

- Le chômage a un seul avantage : les accidents du travail y sont rares.

- Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre.

- L'illétré du futur ne sera pas celui qui ne sait pas lire, ce sera celui qui ne sait pas comment apprendre. (A. Toffler)


- Ecrire c'est lire un livre qui n'existe pas encore. (Michel Chaillon)

- Les experts sont des gens qui en connaissent énormément sur très peu de choses et continuent à en apprendre de plus en plus sur de moins en moins de choses. Ils finissent donc par tout savoir sur rien.

- Former les hommes, ce n'est pas remplir un vase. C'est allumer un feu. (Aristophane)

- Ne donnez jamais d'argent à un homme. Donnez-lui un conseil. (Paul Getty)

- Pour une entreprise, comme pour une armée, mieux vaut avancer dans le désordre que piétiner dans l'ordre.

- L'entreprise est une collectivité ; on y est attaché. Mais ce n'est pas une famille. Il faut pouvoir la quitter sans drame. C'est d'ailleurs le meilleur moyen d'attirer des gens qui y restent. (Jean Boissonnat)

- Ne promettez que ce que vous pouvez délivrer, et délivrez plus que vous n'avez promis. (James D. Robinson, American Express)

- Les managers qui réussissent sont ceux qui savent s'entourer de personnes plus compétentes qu'eux.

- Quand on veut balayer un escalier, on commence par les marches du haut...

- Quand un poisson est pourri, c'est toujours de la tête qu'il sent le plus fort...

- 80% des problèmes d'une organisation relèvent de l'encadrement. (J. Juran)

- Ce que nous appelons management consiste en réalité à rendre difficile la tâche de nos collaborateurs, et à les empêcher de faire correctement leur métier. (Peter Drucker)

- Il y a dans la vie deux motivations principales : l'amour et la peur. Si vous choisissez la peur, soyer sûr que les gens ne travailleront pas au mieux de leurs aptitudes. (Jan Carlzon)

- Quand on achète cher, on pleure une fois. Quand on achète bon marché, on prend le risque de pleurer souvent. (Proverbe auvergnat)

- Il arrive parfois que celui qui dépense soit le sage, et celui qui économise le fou. (Proverbe chinois)

- Les clients sont comme les femmes. Si on ne s'en occupe pas bien, ils font le bonheur des autres.

- Quelle prétention de prétendre que l'informatique est récente : Adam et Eve avaient déjà un Apple !

- La réalité , c'est ce qui fait mal quand on éteint l'ordinateur. (John Warsen)

- L'ordinateur a de la mémoire mais aucun souvenir.

- Une station de métro c'est un endroit où les métros s'arrêtent, une station de taxis, c'est un endroit où les taxis s'arrêtent ; sur mon bureau j'ai une station de travail...

- Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus hauts placés qui servent le moins... (Georges Clémenceau)

- L'administration est un lieu où les gens qui arrivent en retard croisent dans l'escalier ceux qui partent en avance. (Georges Courteline)

- Si ton labeur est dur, et si tes résultats sont minces, rappelle-toi qu'un jour le grand chêne a été un gland comme toi...

- Rien ne sert de partir à point, il faut courir plus vite. (Gallen)

- Tant que mon patron fait comme si je gagne beaucoup, je fais comme si je travaille beaucoup !

- Si tout le monde vous donne raison, c'est que vous êtes d'une intelligence remarquable... ou bien que vous êtes le patron ! (P. Desproges)

 

 

A la recherche de la sagesse... :


- Connaitre les autres c'est intelligence, se connaître c'est sagesse
Vaincre les autre c'est force ; se vaincre c'est puissance
Se suffire c'est la vraie richesse, se maîtriser c'est la vraie volonté. (Lao Tseu)

- "Ce qu'ils détestent chez celui qui pense autrement ce n'est pas tant l'opinion différente qu'il prône que l'outrecuidance qu'il y a à vouloir juger par soi-même (ce qu'ils ne font bien sûr jamais eux-mêmes, et dont ils ont conscience en leur for intérieur." (A. Schoepenhauer)

- La règle d'or de la conduite est la tolérance, car nous ne penserons jamais tous de la même façon. Nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents. (Gandhi)

- Un sot qui ne dit mot ne se distingue pas d'un savant qui se tait. (Molière)

- La nature a doté l'homme d'une langue et de deux oreilles pour qu'il écoute deux fois plus vite qu'il ne parle.

- Le silence est la première marque de l'émerveillement.

- Quand l'homme se regarde beaucoup lui-même, il en arrive à ne plus savoir quel est son visage et quel est son masque. (Pio Baroja)

- Nous vivons avec nos défauts comme avec les odeurs que nous portons : nous ne les sentons plus ; elles n'incommodent que les autres. (Marquise de Lambert)

- Il est agréable d'être important mais il est encore plus important d'être agréable.

- Ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien. (Descartes)

- La solution du bon sens est la dernière à laquelle songent les spécialistes. (Bernard Grasset)

- Tous les esprits fonctionnent entre démence et imbécilité ; et chacun dans les 24 heures frôle ces extrèmes. (Paul Valéry)

- Chacun est seul responsable de tous. (Antoine de Saint-Exupéry)

- Le bien est voulu, il est le résultat d'un acte, le mal est permanent. (Antonin Artaud)

- Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité ; le bien est toujours le produit d'un art. (Baudelaire)

- Nous ne sommes pas responsables de la façon dont nous sommes compris, mais de celle dont nous sommes aimés. (Georges Bernanos)

- On est rarement maître de se faire aimer, on l'est toujours de se faire estimer. (Fontenelle)

- L'homme n'est ni bon ni méchant, il naît avec des instincts et des aptitudes. (Balzac)

- Il y a autant de vices qui viennent de ce qu'on ne s'estime pas assez, que de ce qu'on s'estime trop. (Montesquieu)

- Quand je me considère, je m'inquiète ; quand je me compare, je me rassure.

- Les amis de la vérité sont ceux qui la cherchent et non ceux qui se vantent de l'avoir trouvée. (Condorcet)

- Rien ne changera autour de nous si rien ne change en nous. (Paul Ohana)

- Les gens ne devraient pas toujours tant réfléchir à ce qu'ils doivent faire, ils devraient plutôt penser à ce qu'ils doivent être. (Maître Eckhart)

- Nous saurons qui nous sommes quand nous verrons ce que nous avons fait. (Drieu la Rochelle)

- Une opinion n'est choquante que lorsqu'elle est une conviction. (Rémy de Gourmont)

- Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges. (Nietzsche)

- Les plus détestables mensonges sont ceux qui se rapprochent le plus de la vérité. (André Gide)

- L'instinct, c'est l'âme à quatre pattes; la pensée c'est l'esprit debout. (Victor Hugo)

- Cent mille âmes, combien cela peut-il faire d'hommes? (Jules Renard)

- J'ai la peau de l'âme trop sensible. Il faudrait apprendre à son âme à marcher pieds nus. (Jean Cocteau)

- La conversation doit tout aborder mais ne rien approfondir. (Oscar Wilde)

- Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions si le monde voyait tous les motifs qui les produisent. (La Rochefoucauld)

- La conscience? Elle n'empêche jamais de commettre un péché. Elle empêche seulement d'en jouir en paix! (Théodore Dreiser)

- Ne faites rien contre votre conscience, même si l'Etat vous le demande. (Albert Einstein)

- Le comble de l'orgueil, c'est de se mépriser soi-même. (G. Flaubert)

- Le but de la discussion ne doit pas être la victoire mais l'amélioration.

- Je crois ce que je dis, je fais ce que je crois. (V. Hugo)

- Si l'homme de la plaine monte au sommet de la montagne, c'est pour mieux admirer la plaine.

- On ne demande pas la liberté, mais l' "illusion" de liberté. (Emil Cioran)

- Je déteste vos idées mais je me ferais tuer pour que vous puissiez les exprimer. (Voltaire)

- Il est plus facile de déplacer un fleuve que de changer son caractère (Proverbe chinois)

- Tout homme est sensible quand il est spectateur. Tout homme est insensible quand il agit. (Alain)

- Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction. (Jean Rostand)

- La violence est le dernier refuge de l'incompétence.

- Pour qu'il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes. (Devise Shadok)

- Aucune violence jamais n'a ajouté à la grandeur des hommes. (Jean Guéhenno)

- De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses. (Aristophane)

- Le cynisme c'est connaître le prix de tout et la valeur de rien. (Oscar Wilde)

- « Cynique : Grossier personnage dont la vision déformée voit les choses comme elles sont, et non comme elles devraient être. » (Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du Diable -1911)

- Le péché, c'est comme la vertu, il ne faut pas en abuser.

- L'argent que l'on possède est celui de la liberté ; celui que l'on pourchasse est celui de la servitude. (Rousseau)

- Il faut mettre de l'argent de côté pour en avoir devant soi. (Pierre Dac)

- Il faut mépriser l'argent, surtout la petite monnaie ! (P. Desproges)

- Il y a malheureusement plus d'hommes qui bâtissent des murs que d'hommes qui construisent des ponts. (Proverbe chinois)

- S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. (Devise Shadok)

- Il n'y a pas de problèmes ; il n'y a que des solutions. L'esprit de l'homme invente ensuite le problème. (Gide)

- Les distances qui nous séparent, si lointaines et si proches à la fois, peuvent être aisément réduites, non pas par nos actes mais par nos sentiments.

- Il y a quelquechose de plus important que la logique, c'est l'imagination. (Albert Einstein)

- L'imagination est le goût. La raison est sans appétit : la vérité et la justesse lui suffisent. (Joseph Joubert)

- Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton. (G. Bachelard)

- La raison c'est l'intelligence en exercice ; l'imagination c'est l'intelligence en érection. (Victor Hugo)

- Ne hais personne, pas même le méchant. Plains le car il ne connaitra jamais la jouissance qui console de vivre : faire le bien. (O. Mirbeau)

- Je travaille à être heureux : c'est le plus beau des métiers. (Roland de Lassus)

- C'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérite est le plus utile à dire. (A. Gide)

- Il s'agit moins de penser davantage que de penser autrement. (Jean-Marie Domenach)

- La solution du bon sens est la dernière à laquelle songent les spécialistes. (Bernard Grasset)

- Beaucoup d'hommes sont doués de raison, très peu de bon sens. (Gustave Le Bon),

- Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire. (Nicolas Boileau)

- Ce n'est pas la raison qui nous fournit une direction morale, c'est la sensibilité. (Maurice Barrès)

- Un service rendu sans joie n'enrichit ni celui qui le rend ni celui qui le reçoit. Mais tous les biens et les plaisirs matériels se dissolvent dans le néant face à un service rendu dans un esprit de joie. (Mahatma Gandhi)

- On ne prend plaisir à posséder un bien que si on le partage. (Sénèque)

- Les grandes idées sont plus souvent le fruit d'un grand cœur que d'une grande intelligence. (Dostoïevski)

- L'harmonie, c'est la conciliation des contraires, et pas l'écrasement des différences. (Jean Cocteau)

- Plus se joignent de voix diverses et contraires, plus merveilleux aussi résonne le concert. (Angelus Silesius)

- Les hommes se distinguent par ce qu'ils montrent et se ressemblent par ce qu'ils cachent. (Paul Valéry)

- Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m'enrichis. (St Exupéry)

- Dis-moi et j'oublie. Montre-moi, et je peux me souvenir. Inclus-moi, et je comprendrai. (Proverbe chinois)

- La réalité n'est qu'une illusion, bien que très persistante... (Albert Einstein)

- La philosophie enseigne à agir, non à parler. (Sénèque)

- Je me suis souvent repenti d'avoir parlé, mais jamais de m'être tu. (Philippe de Commines)

- Le sage ne fait rien et il en sort quelquechose, l'agité fait quelquechose et il n'en sort rien !

- On ne doit parler qu'à celui qui est prêt à entendre. (Sénèque)

- Un sage se distingue des autres hommes, non par moins de folie, mais par plus de raison. (Alain)

- Lorsque le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. (Lao Tseu)

- Ce n'est pas en enfermant ton prochain dans une maison de santé que tu prouveras ta raison. (Dostoïevski)

- J'accepte toutes les sagesses et toutes les folies pourvu qu'on ne cherche pas à me les imposer (Henri Jeanson)

- Nous sommes tous obligés, pour rendre la réalité supportable, d'entretenir en nous quelques petites folies. (Proust)

- Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit. (La Rochefoucaut)

- Il est admis que toutes les passions relèvent de la folie. On distingue le fou du sage à ce signe que l'un est guidé par la passion, l'autre par la raison. (Érasme)

- Il y a trois opinions dont je tiendrais le plus grand compte : la vôtre, la mienne ... et la bonne. (Frederic de Villani)

- L'homme aimable est celui qui écoute en souriant les choses qu'il sait, dites par quelqu'un qui les ignore. (Maurice Donnay)

- La modestie est l'art de faire dire par d'autres tout le bien que l'on pense de soi-même. (P. Bouvard)

- Avoir l'esprit ouvert n'est pas l'avoir béant à toutes les sottises. (Jean Rostand)

- Communiquer est un don naturel, cultivons-le !

- On n'est pas tout à fait sincère sans être un peu ennuyeux ! (Anatole France)

- L'important n'est pas ce qu'on nous a donné à manger, mais ce qu'on nous a donné à penser. (Lévy Strauss)

- "uti, non abuti", nous recommande la sagesse antique : use de tout, mais n'abuse de rien.

- La saveur de la pensée n'est pas dans la pensée mais dans les mots. (P. Dehaye)

- Les mots sont plus mystérieux que les faits. (Pierre Mac Orlan)

- Small things make perfection, but perfection is no small thing. (Charles-Henry Royce)

- Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est le bonheur de chacun d'eux. (Boris Vian)

- La véritable sagesse est de savoir fuir la tristesse dans les bras de la volupté. (Voltaire)

- Le chagrin est une sorte de chat sauvage, de couleur grise. Son cri est plutôt triste et lugubre. Il faut se mettre à plusieurs pour en venir à bout. Car, tout seul, on arrive mal à chasser le chagrin. (Francis Blanche)

- Bonheur : faire ce que l'on veut et vouloir ce que l'on fait. (Françoise Giroud)

- Les esprits d'élite discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les esprits médiocres discutent des personnes. (Jules Romains)

- L'égoïste est celui qui n'emploie pas toutes les minutes de sa vie à assurer le bonheur de tous les autres égoïstes. (Lucien Guitry)

- Le bonheur, c'est désirer ce que l'on a. (St Augustin)

- Si tu veux comprendre le mot de bonheur, il faut l'entendre comme récompense et non comme but. (Saint-Exupéry)

- Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages. (Barbey d'Aurevilly)

- Le péché possède beaucoup d'outils mais le mensonge est le manche convenant à tous. (O. Holmes)

- Mesure tes forces d'après tes aspirations et non tes aspirations d'après tes forces. (Adam Mickiewicz)

- Joindre les mains c'est bien, mais les ouvrir c'est mieux. (Louis Ratisbonne)

- Si vous voulez construire un bateau, il est inutile de réunir des hommes, de leur donner des ordres et de répartir le travail. Donnez-leur simplement envie de partir à la découverte de mers lointaines. (St Exupéry)


- Les vivants ferment les yeux des morts, mais ce sont les morts qui ouvrent les yeux des vivants.

- L'idéologie n'est pas le reflet du vécu, c'est un projet d'agir sur lui. (Georges Duby)

 

Sur la croyance et les religions... :

 

 

- Toutes les religions se valent et sont également bonnes si les gens qui les professent sont d'honnêtes gens. (Frédéric II de Prusse)

- La religion est la maladie honteuse de l'humanité. La politique en est le cancer. (Henry de Montherlant)

- Ce n'est pas Dieu qui a créé l'homme mais l'homme qui a créé Dieu.

- On est bien forcé de croire au doigt de Dieu, quand on voit comme il se l'est mis dans l'oeil. (Germain Nouveau)

- Il ne faut pas juger un homme sur ses fréquentations. Judas avait des amis irréprochables!

- Je ne crois à rien mais j'y crois fermement. (Henri Jeanson)

- Je respecte trop l'idée de Dieu pour la rendre responsable d'un monde aussi absurde. (Georges Duhamel)

- Nous avons tout juste assez de religion pour nous haïr, mais pas assez pour nous aimer les uns les autres. (Jonathan Swift)

- C'est Dieu qui a créé le monde, mais c'est le Diable qui le fait vivre. (Tristan Bernard)

- L'athéisme n'est autre chose qu'un essai de déclaration d'insolvabilité. (Victor Hugo)

- Il n'est pas plus étrange qu'un athée vive vertueusement qu'il n'est étrange qu'un chrétien se porte à toutes sortes de crimes. (Pierre Bayle)

- L'idée qu'il n'y a pas de Dieu ne fait trembler personne ; on tremble plutôt qu'il y en ait un. (Diderot)

- Agnosticisme : « Le fait que le "pourquoi" se pose en moi, n'implique pas l'existence d'un "parce que" qui me soit accessible. » (Félix Le Dantec)

- Dans un monde aussi incohérent, l'existence de Dieu ne serait pas une chose plus folle que la non-existence de Dieu. (Georges Duhamel)

- Si Dieu pouvait tout à coup être condamné à vivre de la vie qu'il inflige à l'homme, il se tuerait. (Alexandre Dumas)

- On est bien forcé de croire au doigt de Dieu, quand on voit comme il se l'est mis dans l'œil. (Germain Nouveau)

- C'est avec les pierres de la Loi qu'on bâti les prisons et avec les briques de la religion, les bordels. (William Blake)

- On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu. (Rostand)

- Pour que les dieux s'amusent beaucoup, il importe que leur victime tombe de haut. (Cocteau)

- Il n'y a d'autre enfer pour l'homme que la bêtise ou la méchanceté de ses semblables. (Sade)

- Si la raison est un don du Ciel et que l'on en puisse dire autant de la foi, le Ciel nous a fait deux présents incompatibles et contradictoires. (Diderot )

- Qu'est-ce que cela peut faire que je lutte pour la mauvaise cause puisque je suis de bonne foi ? – Et qu'est-ce que ça peut faire que je sois de mauvaise foi puisque c'est pour la bonne cause. (Prévert)

 

Sur l'armée et la guerre... :

 

- Si tous les cons volaient, le ciel serait kaki...

- Personne n'est assez insensé pour préférer la guerre à la paix; en temps de paix les fils ensevelissent leurs pères; en temps de guerre les pères ensevelissent leurs fils. (Hérodote)

- La guerre, c'est la guerre des hommes; la paix c'est la guerre des idées. (Hugo)

- Il y a des guerres justes, il n'y a pas d'armées justes. (Malraux)

- Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent. (Sartre)

- A la caserne, on ne fait rien mais on le fait tôt et ensemble.

- Une guerre entre Européens est une guerre civile. (Hugo)

- La musique militaire est à la musique ce que la justice militaire est à la justice ! (Clémenceau)

- Il est plus facile de faire la guerre que la paix. (Clémenceau)

- La guerre est une chose trop grave pour la confier à des militaires. (Clémenceau)

- Il ne faut pas désespérer des imbéciles, avec un peu d'entraînement on peut réussir à en faire des militaires. (P. Desproges)

- Je méprise profondément ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique: ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau; une moelle épinière leur suffirait amplement. (Einstein)

- La guerre et le commerce ne sont que deux moyens différents d'arriver au même but, celui de posséder ce que l'on désire. (Benjamin Constant)

 

 

Et des inclassables... :

 
- L'intelligence c'est comme :

- Je plains ceux qui ont l'air intelligent. C'est une promesse que l'on ne peut tenir. (Alain)

- Le difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite ; l'impossible, ce qui prend un peu plus de temps. (G. Santayana)

- Aucun lieu n'est vide lorsque l'esprit est rempli.

- Un homme parti de zéro pour n'arriver à rien n'a de merci à dire à personne. (P. Dac)

- Les bourgeois c'est comme les cochons : plus ça devient vieux, plus ça devient bête et plus ça devient gras, plus ça devient con... (Jacques Brel)

- La connerie c'est la décontraction de l'intelligence.

- Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. (Devise Shadok)

- L'intelligence : faculté de reconnaître sa sottise. (Paul Valéry)

- Etre assez intelligent, c'est n'être pas assez intelligent précisément. Etre à moitié quoi que ce soit d'ailleurs est inutile car c'est toujours l'autre moitié qui fait défaut. ( Sacha Guitry)

- L'erreur est humaine mais un véritable désastre nécessite un ordinateur.

- Les vaches regardent passer les trains, c'est les vaches folles qui veulent monter dedans. (Jean-Marie Gourio)

- L'autre jour, dans un transport en commun, j'ai vu quelqu'un qui ne l'était pas... ca fait envie. (Jean-Michel Ribes)

- L'ennui est un des visages de la mort. (Julien Green)

- Peu importe où j'irai après la mort, car, des deux côtés, j'ai des amis qui m'attendent.

- Le culte du détail est la menue monnaie de la victoire. (Joffre)

- Il faut de l'esprit pour bien parler, de l'intelligence suffit pour bien écouter. (André Gide)

- Les livres ont les mêmes ennemis que l'homme: le feu, l'humide, les bêtes, le temps; et leur propre contenu. (Paul Valéry)

- Tout auteur dramatique est responsable de ses actes. (Jules Renard)

- Les lois sont des toiles d'araignées à travers lesquelles passent les grosses mouches et où restent les petites. (Balzac)

- L'enthousiasme est comme l'amour : sans lui, tout est plat.

- Le chocolat est bien évidemment la matière dont sont faits les rêves. Des rêves riches, noirs, soyeux et doux qui troublent les sens et éveillent les passions. (Judith Olney)

- La virginité c'est comme une mouche sur le dos d'une vache : un coup de queue... et oupps!!!

- "Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond" (Gilles Goddard)

- Mieux vaut se disputer à l'air libre, que d'être d'accord derrière des barreaux. (Ignacy Krasicki )

- Le patriotisme c'est l'amour des siens ; le nationalisme c'est la haine des autres. (Romain Garry)

- Pourquoi m'appelle-t-on mauvais coucheur? Je couche avec si peu de gens. (Jules Renard)

- If you're not part of the solution, you're part of the problem...

- Au lieu de vous plaindre, imitez-nous ! (Akio Morita, Sony)

- Equal treatment means unequal satisfaction. (Kenneth Johnston, Kaset)

- On ne peut pas définir la qualité, on la reconnaît quand on la voit. (Henry Mintzberg)

- La différence entre le désert et un jardin, ce n'est pas l'eau ; c'est l'homme. (Proverbe tunisien)

- Pour tuer les hommes, le couteau n'est pas nécessaire. Il suffit de les priver complètement de liberté. (Kuniyasu Sakai)

- Le pire péché envers nos semblables, ce n'est pas de les haïr, mais de les traiter avec indifférence; c'est là l'essence de l'inhumanité. (George Bernard Shaw)

- Ce n'est pas le doute, mais la certitude qui rend fou. (Nietzsche)

- L'ironie du sort est que, souvent, les gens ne peuvent résoudre des problèmes que s'ils pensent que ce ne sont pas des problèmes. (Karl Weick)

- Les conflits sont féconds. C'est la manière dont on les gère qui est capitale. (François Eyssette)

- Ce qui persuade, c'est le caractère de celui qui parle, non son langage. (Ménandre)

- Il est aisé de se faire apprécier des gens que l'on déteste : il suffit d'être courtois.

- Le singe est heureux car il compte ses amis sur les doigts de ses quatre mains. (Proverbe hollandais)

- Le plus important n'est pas le but lui-même, c'est de se battre pour l'atteindre. (Jan Carlzon)

- L'épaisseur du rempart compte moins que la volonté de le prendre. (Thucyclide)

- Le palais des illusions ne coûte pas cher à construire, mais il est exposé à tous les vents. (A. E. Housman)

- L'homme fort dis : je suis. Et il a raison. L'homme médiocre dit également : je suis. Et lui aussi a raison. Il suit. (V. Hugo)

- Choisir, ce n'est jamais élire, c'est toujours sacrifier. (Paul Valéry)

- A l'éternelle triple question toujours demeurée sans réponse : "Qui sommes-nous? D'où venons-nous? Où allons-nous?" je réponds : "En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j'y retourne". (Pierre Dac)

- Je voyage pour vérifier mes rêves. (Gustave Flaubert)

- Les rêves sont la littérature du sommeil. (Jean Cocteau)

- Rêver, c'est dormir avec des illustrations dans le texte. (Eugenio d'Ors Y Rovira)

- Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves. (William Shakespeare)

- Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. (Eleanor Roosevelt)

- Devine, si tu peux, et choisis, si tu l'oses. (Pierre Corneille)

- Je n'aime pas choisir, car je me prive du plaisir de ce que je ne choisis pas. (A. Gide)

- Le monde est dirigé par des imbéciles qui se battent contre des incapables pour maintenir une société absurde.

- Dans les crises politiques, le plus difficile pour un honnête homme n'est pas de faire son devoir, mais de le connaître. (Louis Bonald)

- Les révolutions n'ont généralement pour résultat immédiat qu'un déplacement de servitude. (Gustave Le Bon)

- Le réactionnaire se soucie de préparer un futur qui soit identique au passé. (J.-P. Sartre)

- La décadence d'une société commence quand l'homme se demande : " Que va-t-il arriver ? " au lieu de se demander : " Que puis-je faire ? " (Denis de Rougemont)

- La réponse est oui. Mais quelle était la question? (Woody Allen)

- Mon cerveau est mon deuxieme organe favori. (Woody Allen)

- La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. (François Mauriac)

- Lance ton coeur par-dessus l'obstacle, ton cheval suivra. (Proverbe écossais)

- La sensibilité de chacun, c'est son génie. (Baudelaire)

- Ne rien faire est le bonheur des enfants et le malheur des vieillards. (Hugo)

- Il faut faire des enfants quand on est vieux, comme ça on les emmerde moins longtemps ! (P. Desproges)

- Un conducteur dangereux, c'est celui qui vous dépasse malgré tous vos efforts pour l'en empêcher. (Woody Allen)

- Ca ne sert a rien de chercher l'anti-dépresseur qui va laver le plus blanc possible les idées noires.

- Si je marche plus droit qu'un autre, c'est que je boite des deux pieds. (Gustave Nadaud)

- La mélancolie c'est le bonheur d'être triste. (Victor Hugo)

- Si la vérité n'est pas libre, la vérité n'est pas vraie. (Jacques Prévert)

- L'ironie n'est souvent qu'une pudeur de la tendresse. (Etienne Rey)

- L'ironie ne dessèche pas : elle ne brûle que les mauvaises herbes. (Jules Renard)

- La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache. (André Malraux)

- La morale est comme tous les régimes, elle interdit tout ce qui est bon. (A. Capus)

- Le meilleur moyen de faire cesser la tentation, c'est d'y succomber... (Tristan Bernard)

- Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l'obéissance il assure l'ordre; par la résistance il assure la liberté. (Balzac?)

- Il n'y a rien de plus beau qu'une clef, tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre. (M. Maeterlinck)

- Tout est dans tout et réciproquement. (Pierre Dac)

- Le rire sucre les larmes. (Robert Sabatier)

- Le rire c'est comme les essuie-glaces, il permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie! (Gérard Jugnot)

- L'humour est la politesse du désespoir.

- On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. (P. Desproges)

- Humour : pudeur, jeu d'esprit. C'est la propreté morale et quotidienne de l'esprit. L'imagination égare. La sensibilité affadit. L'humour, c'est, en somme, la raison.. ( Jules Renard)

- On se fait rarement rire seul parce qu'on se surprend difficilement soi-même. (Paul Valéry)

- Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. (Beaumarchais)

- La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri. (Nicolas de Chamfort)

- Mon corps n'en fait qu'à sa tête... (Marcel Achard)

- Les curés sont consolés de ne pas être mariés, quand ils entendent les femmes se confesser. (Armand Salacrou)

- Ce fut admirable de découvrir l'Amérique, mais il l'eût été plus encore de passer à côté. (Mark Twain)

- Si ton chant n'est pas plus beau que le silence, tais-toi. (Proverbe arabe)

- De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. (P. Desproges)

- Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et ne laisser aucun doute à ce sujet. (P. Desproges)

- La musique, c'est du bruit qui pense. (Hugo)

- Que dix coupables échappent à la justice, plutôt que souffre un seul innocent. (Sir William Blackstone)

- Il ne faut pas compter sur la pitié des hommes quand ils peuvent se donner l'importante joie de punir. (Marceline Desbordes-Valmore)

- Hier nous étions au bord du gouffre, aujourd'hui nous avons fait un grand pas en avant...

- Ce n'est pas un malheur d'être méconnu des hommes, mais un malheur de les méconnaître. (Confucius)

- All we are is dust in the wind... (Kansas)

- La vie est rarement rose, elle "est" et c'est déjà pas mal ! (Léon Blum)

- Dans la vie il y a trois sortes de gens : ceux qui savent compter et les autres.

- Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire !

- L'abeille fertilise la fleur qu'elle pille...

- Armure ( n. ): Sorte d'habit porté par un homme dont le tailleur est un forgeron. (Ambrose Bierce)

- Plus on est de fous, moins on a de riz ! (Proverbe chinois, selon Coluche)

- Quand on entend ce qu'on entend et qu'on voit ce qu'on voit, on a raison de penser ce qu'on pense ! (Proverbe suisse, selon Coluche)

- La mode a été inventée pour que les imbéciles s'aperçoivent du temps qui passe.

- On n'abolit pas le hasard, on le domestique. (Tomi Ungerer)

- Rien n'est plus lent que l'enfance. (Michel Ragon)

- Le slow, c'est l'expression verticale d'un désir horizontal...

- Quand on va chez quelqu'un, on fait toujours plaisir : si ce n'est pas en arrivant, c'est en repartant.

- Tous les inconvénients ne valent pas qu'on veuille mourir pour les éviter. (Montaigne)

- Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images. (Jean Cocteau)

- Chaque civilisation a les ordures qu'elle mérite. (Georges Duhamel)

- Ce que les hommes veulent en fait, ce n'est pas la connaissance, c'est la certitude. (Bertrand Russel)

- Il ne faut jamais regarder quelqu'un qui dort. C'est comme si on ouvrait une lettre qui ne vous est pas adressée. (Sacha Guitry)

- Je plains les gens petits, ils sont les derniers à savoir quand il pleut. (Peter Ustinov)

- La dictature, c'est "ferme ta gueule", et la démocratie, c'est "cause toujours". (Woody Allen)

- L'ordre est le plaisir de la raison : mais le désordre est le délice de l'imagination. (Claudel)

- Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. (Audiard)

- Je ne parle pas aux cons, ça les instruit. (Audiard)

- Le plus dur, ce n'est pas d'être con, mais de le rester.

- Un con qui marche va beaucoup plus loin que dix intellectuels assis. (Cocteau)

- Le désespoir est le suicide du coeur. (Jean-Paul)

- Le véritable progrès démocratique n'est pas d'abaisser l'élite au niveau de la foule, mais d'élever la foule vers l'élite. (Gustave le Bon)

- Dans le doute, obstine-toi ! (Proverbe basque !)

- Kronembourg à la Poste, Chronopost à la Bourre !

- Nos fautes sont des dettes contractées ici et payables ailleurs.

- Tous les matins j'apporte à ma femme le café au lit. Elle n'a plus qu'à le moudre ! (P. Desproges)

- Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd. Il n'entendait pas mieux pour autant. (P. Desproges)

Et un dictionnaire particulier... :

 
- AUTOBUS : Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que lorsqu'on est dedans ...

- BANQUIER :Personne qui serait d'accord pour vous consentir un prêt à la condition que vous lui apportiez la preuve que vous n'en avez pas besoin.

- CAPITALISTE : Personne qui prend sa voiture climatisé, de son bureau climatisé à son club climatisé pour prendre un bain de vapeur.

- CHANDAIL : Vêtement que doit porter un enfant lorsque sa mère a froid.

- CONSULTANT : Se dit de celui qui consulte ta montre, te dit l'heure, et te fait payer la prestation.

- DANSE : Frustation verticale d'un désir horizontal.

- GARDIENNES D'ENFANTS : Adolescentes devant se conduire comme des adultes de façon à ce que les adultes qui sortent puissent se comporter comme des adolescents.

- HARDWARE : Partie de l'ordinateur qui reçoit les coups quand le software se plante.

- INTELLECTUEL : Se dit d'un individu capable de penser pendant plus de deux heures à autre chose qu'au sexe.

- MAL DE TETE : Contraceptif le plus utilisé par les femmes.

- MARIAGE :Union qui permet à deux personnes de supporter les ennuis qu'ils n'auraient pas eu si ils étaient restés seuls.

- NYMPHOMANE : terme utulisé par certains hommes pour désigner une femme qui a envie de faire l'amour plus souvent qu'eux.

- ORTHODONTISTE : Magicien qui vous met dans la bouche , une partie de ce qu'il vous retire des poches.

- PESSIMISTE : optimiste qui a de l'expérience.

- PROGRAMMEUR : Personne qui resoud, de manière incompréhensible, un problème que tu ignorais avoir.

- PROGRES : Doctrine qui consiste à compliquer ce qui est simple.

- REVEILLE MATIN : Instrument inventé pour reveiller les gens qui n'ont pas de jeunes enfants.

- SARDINE : petit poisson sans tête qui vit dans l'huile.

- SNOBISME : Action de s'acheter des choses qu'on n'aime pas avec de l'argent qu'on n'a pas dans le but d'impressionner des gens qu'on n'aime pas.

- SYNONYME : Mot à écrire à la place de celui dont on n'est pas certain de l'orthographe.

- TRAVAIL D'EQUIPE : C'est la possibilité de faire endosser les fautes aux autres.

- SECRET : Information que l'on communique qu'à une seule personne à la fois.

- VEDETTE: Personne qui travaille dur toute sa vie pour être connue, et qui porte ensuite de grosses lunettes noires pour ne pas être reconnue.

 


Retour à la page d'accueil

Visiteurs